Bienvenue dans la collection du projet Impact N4S

Aujourd’hui, les capteurs font partie intégrante de notre vie, au travail comme à la maison. En effet, l’usage des objets connectés (télécommunications, médecine, automobile, domotique, industrie…) ne fait que croître et se diversifier. Les besoins de pilotage des outils de production, de nos loisirs, de notre vie quotidienne… devront faire appel à une interconnexion permanente avec des communications toujours plus rapides. Les projections en besoin énergétique de ces capteurs sont alarmantes et appellent à consommer moins d’énergie. Cela ne sera possible que par l’utilisation de capteurs de plus en plus performants, de plus en plus petits et discrets et de moins en moins énergivores.

Dans ce contexte de haute technologie et fortement concurrentiel, la maitrise de la fabrication et de la caractérisation des nanomatériaux (dimensions de l’ordre du milliardième de mètre) devient un enjeu crucial pour répondre à ces challenges tout en ayant aussi un impact favorable sur l’environnement (minimisation des déchets, diminution de la facture énergétique).

C’est dans le cadre de l’initiative Lorraine Université d’Excellence (LUE) et plus spécialement du défi économique et sociétal « maitrise de l’ensemble de la chaîne des matériaux » que s’inscrit le projet IMPACT NanoMaterial for Sensors (N4S, « nanomatériaux pour les capteurs). Mobilisant des moyens humains et financiers substantiels (environ 2M€ de financement LUE sur 4 ans), il s’appuie sur l’association de compétences pointues des chercheurs de huit laboratoires lorrains de disciplines variées, de l’Université de Lorraine, du CNRS, de Supelec Metz et de Georgia Tech Lorraine formant le consortium N4S : IJL, LMOPS, IJB/CRM2, LEMTA, UMi-GT, LEM3, LHSP, LCPME.

Carte des collaborations

Derniers documents déposés