Notices

75

Texte intégral

143

Chercher une publication

 

Authentification
Se créer un compte ?  Retrouver son identifiant ou son mot de passe ? Déposer ?... Connectez-vous !

 

Connaître la politique de mon éditeur?

 
     

Consulter la politique des éditeurs également sur

Bienvenue dans la collection HAL du LPCPP

Depuis le 1er janvier 2018, notre laboratoire a changé de nom pour se nommer Laboratoire de Psychologie Clinique, de Psychopathologie et de Psychanalyse (LPCPP), rendant mieux compte des paradigmes de recherche de ses enseignants chercheurs. Une des sous-équipe s’inscrit dans une épistémologie et une méthodologie spécifiques au paradigme psychanalytique, la validation empirique ne se réduisant pas à l’expérimentation, puisque considérant comme coordonnée principale la relation transférentielle, et la validation formelle se situant dans un autre registre que la psychologie, ou d’ailleurs la psychiatrie, produisant une modélisation logique dont le traitement n’est pas statistique. Elle se caractérise par son épistémologie et sa méthodologie de recherche étayées sur la théorie et la pratique psychanalytique, selon les deux axes du transfert et de l’interprétation, donc à l’exclusion de toute approche quantitative ou expérimentale. La rigueur conceptuelle de la métapsychologie est accentuée par un souci de formalisation.
La sous-équipe « psychopathologie heuristique et psychopathologie intégrative» est ouverte à de nombreux paradigmes en psychopathologie clinique et permet deux approches, l’une « heuristique » et l’autre « intégrative » ayant comme projet d’articuler et dialectiser plusieurs théories et méthodologies de la recherche tant quantitatives que qualitatives. Elle prend en considération les avancées théoriques et méthodologiques propres à l’approche psychodynamique-psychanalytique, aux sciences cognitives et comportementales, à celles relatives aux émotions et à la santé, aux approches humanistes et existentielles, ou encore aux neurosciences. Les méthodologies et les théories complémentaristes auxquelles se réfèrent les membres de cette sous-équipe permettent la production de débats et de dialogues épistémologiques. Elles offrent l’occasion de croiser et d’ajuster des savoirs théoriques, des expériences cliniques et des savoir-faire méthodologiques. Elles permettent ainsi d’initier des méthodologies nouvelles permettant d’appréhender les objets de recherche sous un angle original.

 

Derniers documents du LPCPP déposés