Social Structures and Genetic Structures in Human Populations - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris Year : 2020

Social Structures and Genetic Structures in Human Populations

Structures sociales et structures génétiques dans les populations humaines

(1) , (1) , (1) , (1) , (1) , , (2) , (3) , (1)
1
2
3
R. Chaix
G. Ly
  • Function : Author
R. Laurent
  • Function : Author
S. Lafosse
  • Function : Author
B. Toupance
C. Monidarin
  • Function : Author
S. Pavard
  • Function : Author

Abstract

n this note, we summarize the talk given at the SAP conference 2019 regarding the field of ethnogenetics, that studies the influence of kinship systems on the genetic diversity of human populations.We will present some of the main results of an ethnogenetic study led in twelve Southeast Asian populations exhibiting various kinship systems, with matrilineal, patrilineal and cognatic descent. This study contributes to highlight that processes of residence, descent and alliance shape the genetic diversity of human populations. This opens new perspectives, notably understanding better the present dynamics of kinship systems thanks to genetic data, and tracing back their evolution through time thanks to archeogenetic data. However, this work also shows that the signatures left by a given type of social organization are variable depending on the extent to which the rule is observed, inviting to be careful when inferring past social systems from archeogenetic data. The genetic impact of the « matrilineal puzzle » is also discussed.
Dans cette note, nous revenons sur les grandes lignes de la conférence donnée lors des journées de la SAP 2019 concernant le champ actuel de l'ethnogénétique, qui s'intéresse entre autres à l'influence des systèmes de parenté sur la diversité génétique des populations humaines. Nous présentons certains des résultats principaux d'une étude ethnogénétique menée en Asie du Sud-Est dans douze populations présentant des systèmes de parenté variés, à filiation patrilinéaire, matrilinéaire et cognatique. Les données ethno-démographiques et génétiques collectées montrent que les processus de résidence, de filiation et d'alliance façonnent la diversité génétique des populations humaines. Ce champ de recherche ouvre ainsi de nouvelles perspectives : mieux connaître, à partir des données génétiques, la dynamique des systèmes de parenté actuels, et retracer leur évolution à travers le temps grâce aux données archéogénétiques. Cependant, les données ethno-démographiques montrent également que le niveau d'observance des règles varie entre populations catégorisées dans un même système de parenté, ce qui module les signatures génétiques laissées par ce système de parenté et invite à une certaine prudence concernant l'inférence des structures sociales du passé à partir des données archéogéné-tiques. L'impact du « puzzle matrilinéaire » sur la diversité génétique autosomale est également discuté.
Fichier principal
Vignette du fichier
Chaix_al_2020_BMSAP (1).pdf (287.06 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

mnhn-02917408 , version 1 (15-12-2020)

Identifiers

Cite

R. Chaix, G. Ly, R. Laurent, S. Lafosse, B. Toupance, et al.. Structures sociales et structures génétiques dans les populations humaines. Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, 2020, 32 (1-2), pp.18-23. ⟨10.3166/bmsap-2020-0071⟩. ⟨mnhn-02917408⟩
137 View
108 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More