Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Des plantes à la dérive des continents

Abstract : La répartition des flores et les assemblages d’espèces observés dans les écosystèmes actuels ont été façonnés au cours des temps passés par différents phénomènes étudiés en biogéographie historique (l’étude de l’histoire de la répartition géographique des espèces). Les deux principaux mécanismes sont la vicariance et la dispersion transocéanique. La vicariance (figure 1A) désigne l’émergence de deux groupes (ou plus) à la suite de la fragmentation de l’aire de répartition de leur groupe souche. La dispersion transocéanique (figure 1B) est la colonisation de nouveaux espaces qui permet à certains individus de coloniser une nouvelle aire en franchissant (activement ou non) une barrière géographique et ainsi de constituer un nouveau groupe isolé. À ces deux mécanismes de spéciation s’ajoutent des pressions liées aux changements environnementaux qui vont induire des migrations des espèces vers des zones aux environnements plus cléments. Dans certaines configurations de l’aire d’origine des espèces, ces migrations vers des zones appelées zones refuges sont possibles. Dans d’autres cas, la configuration, qui comprend des barrières géographiques infranchissables, ne le permet pas et les espèces sont amenées à s’éteindre.
Complete list of metadata

https://hal-mnhn.archives-ouvertes.fr/mnhn-03226188
Contributor : Anais Boura <>
Submitted on : Friday, May 14, 2021 - 10:30:23 AM
Last modification on : Sunday, May 16, 2021 - 3:13:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : mnhn-03226188, version 1

Citation

Anais Boura. Des plantes à la dérive des continents. Colloque scientifique de la Société Nationale d’Horticulture de France, Jun 2018, PAris, France. 2018, Actes du colloque scientifique de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF). ⟨mnhn-03226188⟩

Share

Metrics

Record views

30