Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Paléoflores et climat

Abstract : Les premiers restes de plantes terrestres sont aujourd’hui retrouvés dans des sédiments datant de l’Ordovicien moyen. Depuis cette période, la végétation terrestre n’a cessé de se développer et de se diversifier. Pourtant, en parallèle de cette évolution, cinq grandes crises d’extinctions des espèces ont pu être mises en évidence à partir des courbes de diversité marine. Une des questions qui passionne les paléobotanistes depuis longtemps est de savoir comment la végétation réagit à ces crises souvent liées à des changements brutaux et durables de l’environnement. La paléoflore est, en effet, comme la végétation actuelle, intimement liée à l’environnement et plus particulièrement au climat. L’étude des plantes fossiles constitue d’ailleurs un excellent indicateur des conditions climatiques (et plus généralement des conditions environnementales) sous lesquelles elles se sont développées. Deux approches ont été proposées par les paléobotanistes. Un premier groupe de méthode consiste en une approche systématique et permet d’inférer des conditions climatiques passées à partir des analogues modernes des groupes fossiles rencontrés dans un gisement. Le deuxième groupe consiste en une approche physionomique. Elle ne nécessite pas d’identification. C’est l’observation et l’analyse de la morphologie et/ou de l’anatomie de certaines parties (feuilles et bois) des organismes qui permettent d’arriver à la reconstitution de paramètres environnementaux.
Complete list of metadata

https://hal-mnhn.archives-ouvertes.fr/mnhn-03226228
Contributor : Anais Boura <>
Submitted on : Friday, May 14, 2021 - 11:28:15 AM
Last modification on : Sunday, May 16, 2021 - 3:13:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : mnhn-03226228, version 1

Citation

Anais Boura. Paléoflores et climat. Journées nationales APBG : UN NOUVEAU REGARD POUR UN ENSEIGNEMENT DES BIO-GÉOSCIENCES, APBG, Nov 2019, Paris, France. ⟨mnhn-03226228⟩

Share

Metrics

Record views

27